cliquez pour m'ajouter à vos favoris
Favoris

Merci de me laisser vos impressions sur votre visite !
 Diagonale des Fous 


 Randonnées 


cliquez pour visualiser la page complète relatant la chronologie de l'éruption (hors enclos) du Piton de la Fournaise en janvier 2002
éruption du Piton de la Fournaise
 La Réunion 

Ecrire à l'auteur du site : Michel Jourdan



La 6ème édition de l'Annapurna Mandala Trail a eu lieu du 4 au 20 Novembre 2005

Christophe Jaquerod, nouveau Seigneur de l’Anneau

Le Suisse Christophe Jaquerod a été sacré « Seigneur de l’Anneau des Annapurnas ». bhaktapur.
Il est ainsi devenu le premier européen a remporté une grande course par étapes au Népal. Avec l'absence des coureurs du Pays Sherpa toutes les chances népalaises étaient portées par Bhimsen Awale. Si le coureur de la Vallée de Kathmandu a pu faire jeu égal avec Christophe Jaquerod dans les étapes de descente et sur les « plats » népalais, il a montré ses limites en altitude et s’est logiquement classé deuxième de cet AMT 2005. C'est ainsi le coureur le plus complet qui a ainsi remporté la sixième édition de l’Annapurna Mandala Trail, la plus difficile compte tenu des conditions course, avec de la neige sur les deux étapes en haute altitude, et de la durée de l’effort journalier.
Côté féminin, la Française Corinne Favre s'est imposée sur les Chemins du Ciel. La Savoyarde, s'est également classée cinquième au général, à moins de 4h du vainqueur et s'offrant même le luxe d'une victoire d'étape !

La prochaine édition de l’AMT aura lieu au printemps 2007.

Classement général final de l'AMT 2005 - 8 étapes - 307 km, +12.520 m et – 15.830 m

1. Christophe Jaquerod (Suisse) : 42 h 15'
2. Bhimsen Awale (Népal) : 43 h 00'
3. Bruno Poirier (France) : 43 h 07'
4. Régis Coumenges (France) : 45 h 14'
5. Corinne Favre (France) : 46 h 11'

8 étapes, 340km, 15000m de dénivelé positif : victoire de Christophe Jaquerod

Christophe Jaquerod, nouveau Seigneur de l’Anneau (source www.vo2.fr)

Après les Népalais Nar Bahadur Shah (2000, 2001 et 2003), Dawa Dachhiri Sherpa (2002) et Dangima Sherpa (2004), c’est le Suisse Christophe Jaquerod qui a été sacré « Seigneur de l’Anneau des Annapurnas ». Il est ainsi devenu le premier Européen à remporter une grande course par étapes au Népal. Une performance somme toute logique pour Christophe Jaquerod, considéré comme le n° 1 du trail en Europe et qui couronne une fin de saison exceptionnelle : victoire à l’Ultra Trail du Mont-Blanc et aux Templiers. Huit étapes sont au programme (du 10 au 18/11) d’une distance de 340 km avec 15.000 m en positif et 14.000 m en négatif, avec une journée d’acclimatation à l'altitude et contrôle médical à Muktinath (3800 m) le 14/11.
L'Annapurna Mandala Trail est une compétition par étapes se déroulant sur sentiers qui comptera huit étapes.
La compétition, cette année - et c'est une nouveauté - sera précédée de quatre étapes de marche de liaison (100 km, + 4000 m, - 800 m) afin de rejoindre le Camp de Base des Annapurnas, situé à 4130 m, point de départ de l'AMT 2005. Cette marche de liaison servira, également, de phase d'acclimatation.
Pour mémoire, le tracé de la Mandala 2005 (marche liaison et compétition) correspond au début du parcours de Himal Race - Annapurna Sagarmatha, qui s'est déroulé en 2002. Comme lors des autres courses organisées au Népal, le concurrent pourra courir et marcher en utilisant des bâtons de trek avec le souci de ne blesser personne.
Le déroulement de chaque étape s'effectuera en autonomie complète en lecture de carte avec un point de départ, un point d'arrivée et un ou plusieurs points de contrôle suivant les étapes.

Ravitaillements : pendant la course, le concurrent est autonome et il doit gérer sa nourriture et son eau. Il peut faire ses provisions avant le départ ou se ravitailler en course. Hormis le tronçon Phedi - Muktinath, il traverse un village toutes les 30 minutes. En restauration rapide, il trouvera des biscuits, des barres et des tablettes chocolatées, ou encore un dal-bat, riz aux lentilles, entre 10 et 12 heures.
L'eau n'est pas un problème : on en trouve dans chaque village et compte tenu des ruisseaux, torrents et rivières traversés, l'eau est au bord des lèvres toutes les 15 minutes au minimum. Cependant, il faut la traiter au Micropur avant de la consommer (une pastille pour un litre d'eau). De ce fait, il y a une heure d'attente pour la boire sans risque. L'idéal est donc une ceinture double-bidons. Pendant que l'un est en période d'épuration, l'autre est buvable. Il est également possible d'acheter l'eau en bouteille, mais à ses frais : de 30 à 120 roupies (0,50 à 2 euros) le litre suivant l'altitude.
Pendant les dix jours de l'Annapurna Mandala Trail, l'organisation s'occupe du logement, du petit-déjeuner et du dîner. Le repas du midi est par contre à la charge du concurrent. Prévoir 300 roupies (5 euros) par jour. A noter que hormis le thé, toutes les autres boissons, consommées par le coureur (eau en bouteille, soda, bière...) sont également à sa charge.

Annapurna : l'Annapurna (8091 m) est un sommet himalayen qui tient une place particulière dans le cœur des Français puisqu'il fut conquis par les alpinistes Maurice Herzog et Louis Lachenal le 3 juin 1950.
Ce jour-là, à 14 heures, un homme vainquait pour la première fois un sommet de plus de 8000 mètres. De nos jours, cette montagne est la moins fréquentée des dix « 8000 » que compte le Népal. Peut-être parce qu'à la fin de 1993, des 93 expéditions s'étant engagées dans la conquête de l'Annapurna I, seulement 78 alpinistes avaient atteint leur objectif et 45 y avaient trouvé la mort.
Cinq sommets composent le massif de l'Annapurna : Annapurna I (8091 m), Annapurna II (7937 m), Annapurna III (7855 m), Annapurna IV (7525 m) et Annapurna Sud (7279 m). Une cinquantaine d'autres cimes font partie de ce gigantesque ensemble montagneux avec notamment le Varahashikhar (7847 m), le Gangapurna (7485 m), le Khangsar Kang (7485 m), le Tilicho Pic (7134 m), le Nilgiri Nord (7061 m) et le majestueux Machhapuchhare (6993 m).
L'Annapurna Himal n'est pas le seul massif de la région. A l'Est, c'est le Manasluqui se lève à 8.156 mètres. A l'Ouest, et ce n'est pas nouveau, l'impressionnante chaîne des Dhaulagiris et son plus haut sommet (8167 mètres) barrent l'horizon. C'est dans cet univers d'exception, au cœur du « Continent Montagne », l'Himalaya, terre d'aventure par excellence, qu'aura lieu la cinquième édition de l'Annapurna Mandala Trail.

Mandala : dans la philosophie bouddhiste, le Mandala est la représentation symbolique de l'univers avec un centre et un cercle autour. Ce diagramme est un support pour la méditation, synonyme d'éternel recommencement, à l'image de la représentation du temps en Asie. Ou encore, à l'instar de la recherche de l'absolu, de la perfection, une quête qui ne trouve jamais ce qui n'existe pas. C'est donc à partir de l'idée du mandala que la course a été conçue. L'Annapurna Himal sera le centre. Les chemins du Camp de Base des Annapurnas à Besi Sahar en feront le tour. Le coureur n'est pas immortel et dans ce sens, le cercle sera inachevé ... Il y aura donc un début une fin, un départ une arrivée et 350 kilomètres à parcourir entre 800 et 5.400 mètres sur les " Chemins du Ciel ".

Trail : Bruno Poirier est le créateur de l’Annapurna Mandala Trail. Il est également l'instigateur de Himal Race et de l'Everest Sky Race. « Chevalier du Vent » depuis 1992, il totalise à ce jour 7.530 kilomètres à travers l'Himalaya Népalais, soit 248.000 mètres de dénivelé positif et 245.000 mètres de négatif. En 1994, du 21 octobre au 1 décembre, en compagnie de Paul-Eric Bonneau, il a traversé l'Himalaya d'Est en Ouest, de Pashupatinagar à Mahakali, en serrant au plus près la plus haute chaîne de montagne du Monde dans des conditions météorologiques difficiles...
Au terme de ces 40 jours d'effort, ils cumuleront 2.100 km et 55.000 mètres de dénivelé positif. Lors de « l'édition zéro » de l'Annapurna Mandala Trail, Bruno Poirier s'est classé 5e en 32 h 05' (290 km, + 12.250 m et - 11.950 m). En 2001, il a terminé à la 4e place en 38 h 36' (325 km, + 14.500 m et - 13.500 m). En novembre et décembre 2001, il a relié en solitaire le Camp de Base de l'Annapurna à celui de Sargamatha afin de reconnaître le parcours de Himal Race.
Durant ces 22 jours de course et de marche, il a parcouru 1300 km en totalisant 45000 mètres en positif et 44.000 mètres en négatif.
Lors de l'Himal Race version "compétition" à l'automne 2002 : 950 km, + 37.000, - 37.500 m en 117 h 32', il fut « ordonné » Chevalier du Vent, 4e du Nom. Enfin, pour l'Everest Sky Race 2003, il termina à la 5e place en 38 h 02' (205 km, +13.000 m, - 13.000 m).
Pour cette sixième compétition autour de l'Annapurna Himal, Bruno Poirier a voulu que l'esprit trail de montagne soit réduit à l'une de ses plus simples expressions terrestres : Courir d'un point à un autre avec comme seule assistance, le contenu de son sac à dos. Et il ne pourra en être autrement pour ceux et celles qui participeront à l’Annapurna Mandala Trail.

le programme coureur et les huit étapes
  • Jour 1 : départ de Paris
  • Jour 2 : arrivée à Kathmandu (1350 m)
  • Jour 3 : Journée libre à Kathmandu
  • Jour 4 : Kathmandu - Pokhara (avion) - Naya Pul (bus) et Naya Pul (1070 m) - Ghandrung (1940 m) : 4 h à pied
  • Jour 5 : Liaison à pied : Ghandrung (1940) - Doban (2510) - 7 h.
  • Jour 6 : Liaison à pied : Doban (2510) - Machhapuchhare Base Camp (3700 m) - 6 h
  • Jour 7 : Liaison à pied : Machhapuchhare Base Camp (3.700) - Annapurna Base Camp (4.130) - 2 h - Etape 1 : Départ. Annapurna BC (4.130) - Tadapani (2.720) - 6 à 10 h
  • Jour 8 : Etape 2 : Tadapani (2.720) - Poon Hill (3.190) - Dana (1.450) - 6 à 10 h
  • Jour 9 : Etape 3 : Dana (1.450) - Marpha (2.650) - 5 à 9 h
  • Jour 10 : Etape 4 : Marpha (2.650) - Muktinath (3.800) - 4 à 7 h
  • Jour 11 : Jour d'acclimatation et contrôle médical à Muktinath (3800)
  • Jour 12 : Etape 5 : Muktinath (3.800) - Thorong La (5416) - Khangsar (3.730) - 8 à 11 h (Marche de liaison jusqu'au col à effectuer en moins de 5 heures...)
  • Jour 13 : Etape 6 : Khangsar (3730) - Tilicho Lake (5.000 m) - Manang (3.535 m) - 7 à 13 h
  • Jour 14 : Etape 7 : Manang (3535) - Gharyu (3670) - Dharapani (1950)- 6 à lOh
  • Jour 15 : Etape 8 : Arrivée. Dharapani (1.950) - Chyamje (1.430). Besi Sahar (820)- 6 à 10h
  • Jour 16 : Besi Sahar (820) - Kathmandu (1.350) en bus ... Remise des récompenses en soirée
  • Jour 17 : Journée libre à Kathmandu
  • Jour 18 : Départ de Kathmandu et arrivée à Paris

Himal Race : la quête ultime pour ceux qui aspirent à devenir des "Chevaliers du Vent"

Quelques réactions des participants de l'édition 2002 :
  • Yvonne Radondy : "Nous nous étions préparées à cela, en Nouvelle-Zélande, avec beaucoup de dénivelé et d’escaliers. A présent, je ne sais pas si je pourrais refaire une course aussi dure. C’est de l’extrême par excellence. Mais c’est aussi celle qui m’a apporté le plus de satisfaction… Cette ascension dans la nuit, ce lever de soleil sur les Himalayas, le passage du col et enfin, cette descente synonyme de délivrance… C’est le grand frisson. Dans ma vie de coureuse, il y avait l’avant Annapurna Mandala Trail. Maintenant, il y a l’après. »


  • Pascale Fouques : « Passer dans des endroits où la vie n’est pas possible, cela fait quelque chose. L’émotion était intense et j’ai eu envie de pleurer… Nous ne sommes pas des héros et lorsque le soir, des coureurs avaient mal, j’ai été frappée par la jovialité avec laquelle ils abordaient ces moments difficiles. Je pense que l’organisation, qui a été parfaite, nous a beaucoup aidés. C’est peut-être pour cela que l’ambiance était géniale et si familiale. J’ai découvert aussi que les gens sortaient de l’ordinaire, je pense notamment à Pierre. Comme si le Népal et la course elle-même avaient le pouvoir de les attirer. »


  • Pascal Beaury se souvient encore de la montée à Poon-Hill. « De cette forêt magique avec des rhododendrons géants en fleurs et de l’odeur enivrante des daphnés. » Et puis, l’ultime… « Avec au loin, les cimes du Machhapuchhare qui nous offrait le V de la victoire. La nôtre. » Celle des Coureurs de l’Anneau et de leur Seigneur.
Renseignements : Himalaya’s Racers Association, 19 rue des Douettes.
85130. Saint-Aubin-des-Ormeaux. France.
Téléphone : 02 51 65 69 97. Fax : 02 51 47 62 20.
E-mail : himal@wanadoo.fr

L'ambition de l'Himal Race est de courir du Camp de Base de l'Annapurna au Camp de base de l'Everest en 23 jours du 31 octobre au 23 novembre 2002 : Prayer flags flutter in the breeze around Bodhnath Stupa. un trail unique à travers les Himalayas, pour suivre la trace éphémère des drapeaux de prière, rejoindre les camps de base de l'Annapurna et de l'Everest, la quête ultime pour ceux qui aspirent à devenir des Chevaliers du Vent

Du Camp de base de l'Annapurna (4.130 m) au Camp de base Sagarmatha (nom népalais de l'Everest) à 5.370 m, les coureurs devront surmonter cinq difficultés majeures à plus de 5000 m - col du Thorong, le col du Larkya, le Trashi Lapsa, le Gokyo Ri et le Kala Pattar et quinze "mineures" pour compléter le menu d'Himal Race et accéder au titre de "Chevalier du Vent". Une balade sur le toit du monde de 1.200 km et un dénivelé cumulé positif de 40.000 m (!!), avec en toile de fond huit des dix sommets à "8.000 m" du Népal : Annapurna (8.091 m), Dhaulagiri (8.167 m), Manaslu (8.156 m), Cho Oyu (8.153 m), Lhotse (8.501 m), Lhotse Shar (8.383 m), Makalu (8.475 m) et Everest (8.848 m).

Cultures en terrasses : village de Landruk Les Chevaliers du Vent Les 32 coureurs au départ ont été retenus sur avis du comité de sélection qui a étudié les dossiers des candidats qui devaient posséder un "solide" palmarès dans le domaine des ultras trails par étapes. Corinne Favre fait partie des 3 féminines retenues ainsi que Pascal Beaury, un vétéran des courses himalayennes et l’incontournable Bruno Poirier, expert en trails himalayens et organisateur de l’Himal Race.

Cette course est organisée par Mandala Trekking (agence francophone de trek basée à Katmandou) et Himalaya's Racers Association que vous pouvez retrouver sur  le site officiel mandalatrek.com 


... où les valeureux Chevaliers du Vent atteignent finalement le but de leur quête ...

1000 kms parcourus, dénivelé cumulé : + 38 000 m /- 37 000 m

Du Camp de base de l’Everest, ce 24 novembre 2002

Ce 23 Novembre, le coureur népalais Dachhiri Dawa Sherpa a remporté l’édition unique de l’Himal Race devant son compatriote Kumar Limbu et son frère Pasang Sherpa. Bruno Poirier l’organisateur de la course, termine quatrième tandis que la française Corinne Favre, première femme, termine sixième du classement général après une course exemplaire ! Mis à part 4 abandons, tous les coureurs ont rejoint le Camp de Base de l’Everest samedi 23 Novembre, ayant finalement accompli le pari invraisemblable de rejoindre le Camp de Base de l’Annapurna au Camp de Base de l’Everest. Parti du Camp de Base de l’Annapurna le 31 octobre dernier, les coureurs ont finalement parcouru avec leur sac sur le dos 23 étapes, plus de 1000 Km de course de montagne, + 38 000 m de dénivelée positive et - 37 000 m de dénivelée négative, et ce malgré des températures polaires et des conditions d’hébergement plus que rudimentaires.

La cérémonie de remise des Trophées aura lieu dans la capitale népalaise ce 27 Novembre et sera présidée par Son Excellence l’Ambassadeur de France. Mais avant de recevoir leurs récompenses, les coureurs ont tenu à partager le message de paix qu’ils ont rapporté des Himalayas avec le peuple népalais : ils ont donc décidé de courir quelques kilomètres supplémentaires ce mercredi dans les rues de Kathmandu pour remercier le Népal de son accueil.

Selon Bruno Poirier, l’organisateur contacté par téléphone depuis Namché Bazar: « Himal Race fut bien sûr une performance physique hors du commun mais c’est surtout le facteur humain qui fut déterminant. Nous avons tous reçu une belle leçon d’humilité dans l’Himalaya qui nous a inspiré un grand respect naturel pour ses habitants. Une grande part du succès est due aux villageois népalais qui nous ont encouragés tout au long de la course : de nombreux villages avaient préparé des petites réceptions en notre honneur qui nous ont fort touchés et partout nous avons senti la chaleur de ces encouragements. Bien sûr, la décision de maintenir la course dans la situation politique actuelle était un pari, mais le résultat a dépassé toutes nos espérances : le Népal demeure une destination d’aventure extraordinaire et nous avons décidé, avec Mandala Trekking (Népal) et Himalaya’s Racers Association (France) de lancer officiellement deux courses pour l’année prochaine, la quatrième édition de l’Annapurna Mandala Trail et l’Everest Challenge qui marquera la célébration de la conquête de l’Everest en 1953.

Pour Padam Ghaley, le directeur de course, Himal Race fut un bel exercice de logistique pour l’équipe de Mandala Trekking. Malgré quelques petits contretemps, tout s’est bien passé et l’enthousiasme des participants ne fut jamais pris à défaut.

Avec cette victoire faisant suite à ses succès de l’année (Annapurna Mandala Trail, Tchimbé Raid, Inter-Lacs, etc.), Dachhiri Sherpa se positionne comme l’un des tous meilleurs mondiaux de la spécialité (trail de montagne). Quant à Corinne Favre, qui termine première femme et sixième du classement général, elle confirme sa victoire en Coupe du Monde FSA (Malaisie) en octobre dernier.

Jérôme Edou

Classement Final
 1 - Dachhiri Dawa SHERPA	108 h 08'
 2 - Kumar LIMBU 	114 h 08'
 3 - Pasang SHERPA 	116 h 41'
 4 - Bruno POIRIER 	117 h 40'

Haut de page
Reco du site runraid.free.fr- Envoi mail
Si vous avez aimé ce site, vous 
pouvez le recommander à vos amis.
Il suffit de cliquer sur ce logo et de remplir les zones indiquées ...
               Merci.

Google
Web
Site runraid


Inscrivez-vous à la
lettre d'information

Pour rester au courant
de l'évolution du site

La météo de ce
les prévisions de
Météo France la carte des températures de ce jour sur ile de la Réunion
Bulletin météo complet
Carte cyclonique


de nombreuses photos téléchargeables 
pour vos fonds écran (Ile de la Réunion, 
Ile Maurice, Sri Lanka, sea, sun and sand...
 Fonds écran 

ReferencementCe site est listé dans la catégorie Sport : Sports extrêmes Dictionnaire
| Accueil | La Réunion  Vue du ciel | Météo | Cyclones | Volcan | Cirques de Mafate , Cilaos , Salazie | Photos Randonnées | Randonnées Réunion: Randos Espiègle , Courses montagne | Diagonale des Fous |  Marathon des Sables | Voyages Les stats du site | Fonds écran | Plan du site | Blog de runraid | Galerie photos Sport Réunion |