cliquez pour ajouter le site Runraid à vos favoris  English version (google)  Retour à l'accueil Ecrire à l'auteur du site Runraid : Michel Jourdan




 Marathon des Sables 

Galerie séduction charme Calendrier Aubade, Pirelli, Dieux du Stade
 Galerie séduction charme 


 Diagonale des Fous 


cliquez pour visualiser la page complète relatant la chronologie de l éruption (hors enclos) du Piton de la Fournaise en janvier 2002
Eruptions du Piton de la Fournaise


Ile de La Réunion

Nouveautés du site

Ecrire à l'auteur du site : Michel Jourdan



22ème Marathon des Sables : 10ème victoire pour Lahcen AHANSAL !

Les News du MDS  

Warning: main(../nev2/screen.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/159/sdb/e/d/runraid/mds/forcats_du_desert.php on line 63

Warning: main() [function.include]: Failed opening '../nev2/screen.php' for inclusion (include_path='/mnt/159/sdb/e/d/runraid/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/159/sdb/e/d/runraid/mds/forcats_du_desert.php on line 63
--> toutes les News  
m
 
Marathon des Sables : Les forçats du desert


Perdue en plein coeur du désert, existe une tribu. Nomade, elle est toujours en mouvement, quelque part dans le Sahara marocain. Éphémère, elle ne se réunit que dix jours dans l'année, à la fin du mois de mars. Massif, le groupe recense 757 membres le premier jour, 30 de moins à la fin de son épopée. C'est le peuple du Marathon des Sables.
Là où il se trouve, le sol est sec, hostile à la vie. Le désert s'étend sur des kilomètres, alternant les immenses plateaux et les dunes aux couleurs du soleil. Le sable y envahit tout. La chaleur peut grimper à 40 °C le jour et chuter à 5 °C la nuit. Sur ces terres, survivre devient une épreuve. Le Marathon des Sables, lui, pousse le challenge encore plus loin : courir 220 km, répartis sur six étapes, en autosuffisance alimentaire et avec l'équipement de toute la semaine sur le dos.
Chaque effort, chaque geste, aussi banal soit-il, prend alors une nouvelle dimension.

Ni massages ni fantaisies

Il est 15 heures, jeudi, quand le dernier coureur de la quatrième étape perce l'horizon du bivouac. Épuisé, il titube, tombe plusieurs fois, mais se relève, aidé par deux autres concurrents. L'arrivée est là, à 300 mètres. Une broutille en théorie, pour quelqu'un qui vient d'avaler 70 km. Mais pas ici. L'athlète ne court plus depuis longtemps. Il se traîne difficilement. Sur la ligne d'arrivée, des centaines de personnes se sont rassemblées pour l'accueillir.
Ils voient cette forme au loin qui n'avance presque plus. Certains se rapprochent. La silhouette se précise alors. C'est une femme, elle s'appelle Dianna Kay Heath. Son visage, envahi par la douleur, est comme gravé. Ses joues, son front, sont tendues, au bord de la rupture.
Mais elle avance. Doucement. 70 concurrents, arrivés depuis longtemps, viennent à sa rencontre. à l'unisson, ils l'applaudissent.
La cadence est mesurée, comme pour lui donner un rythme qu'elle ne suit plus depuis un bon moment. Ils se positionnent derrière elle et la suivent. Devant, des centaines d'autres l'attendent sur la ligne d'arrivée. à 100 mètres, puis 50. Tous hurlent des cris de victoire, mais l'une de ses jambes flanche. Puis l'autre. Au prix d'un dernier effort, l'Américaine se relève finalement. Une minute plus tard, elle passe la ligne et le peuple du Marathon des Sables se rassemble autour de sa dernière arrivée.
Dianna Heath a vaincu l'étape reine, la plus longue, la plus grandiose. Mais, dès le lendemain, 42 nouveaux kilomètres l'attendent, comme tous ses compagnons. Alors, mieux vaut récupérer ... ... Deux jours plus tard, au pied des plus hautes dunes du Maroc à Merzouga, le roi du désert a levé les bras au ciel. Son frère, Samir Lahcen ... " Quand on arrive, on commence d'abord par boire de l'eau. Ça discute, pour ceux qui en sont capables, et on laisse respirer ses pieds. Je peux vous dire qu'ils en ont bien besoin ", assure Laurent Reignier, occupant de la tente 32 du bivouac. Tous restent à l'ombre le plus longtemps possible. " Ensuite, direction les soins. Ils restent très primaires. Si l'on a des ampoules, les docteurs nous placent quelques bandages. Il n'y a pas de massage ou autres fantaisies de ce genre. Faut pas rêver, on est au Marathon des Sables ", ajoute-t-il.

Somnifères indispensables

Le matin, le bivouac se réveille à six heures. Alors que le soleil distille ses premiers rayons, un cercle de 50 mètres de diamètre, formé par des centaines de tentes noires, se dévoile. Quelques poteaux de bois soutiennent ces constructions berbères des plus bancales, conçues pour six personnes. À l'intérieur, quatre tapis primitifs recouvrent le sol. " Tout ça, c'est pour faire authentique, paraît-il. Tu parles. Le vent passe partout. On est toujours dans les courants d'air. Les pierres sous les tapis déchirent le bassin, alors que l'on a déjà mal partout, peste Laurent Reignier.Il y a les toiles qui nous tombent dessus souvent. Et il y a ceux qui ronflent, qui se réveillent et qui nous dérangent. C'est simple, parfois, on ne dort pas du tout. Le somnifère est presque obligatoire pour avoir cinq petites heures de sommeil. " Histoire de compliquer encore la tâche, un froid glacial a envahi le désert marocain cette année : " On a prévu trop léger avec les duvets. En 2005, la température était de 20 degrés la nuit. Cette fois-ci il y en a, au minimum, dix de moins. On se les gèle. " Alors, tous préparent des petits feux, avec quelques brindilles trouvées ci et là. Pour se réchauffer, bien sûr, et s'alimenter aussi.

Daniel Guillaume, dossard 241, comme ses trois collègues pompiers, s'est concocté un rationnement digne des camps militaires les plus austères. Au menu du jour : un biscuit et du cacao pour le petit-déjeuner, du taboulé au repas de l'après-midi, et de la soupe et des pâtes lyophilisées pour le festin du soir. Le total de son alimentation pour la semaine pèse 4,258 kg. Un vrai exploit !

Beaucoup de coureurs se sont tout de même autorisés à emporter quelques morceaux de saucisson pour trouver un peu de réconfort gastronomique dans cette galère. " C'est très bon pour un Marathon des Sables, signale Joël Robuchon, 39e du classement général. On peut avaler un peu de salé. Ça change des produits sucrés que l'on doit ingurgiter toute la journée. Et puis, dans la tête, se dire que l'on va manger un bon saucisson en plein désert alors que l'on est complètement cuit, je peux vous dire que ça fait du bien au moral. Le mental, c'est ce qu'il y a de plus important. "
" Moi, la nuit, je rêve de l'entrecôte qui m'attend à l'arrivée et de la bonne bière bien fraîche qui va l'accompagner ", salive Laurent Reignier. Mais un misérable gâteau de riz posé à ses pieds le ramène vite à la réalité.


Geoffroy Bresson

Plus d'infos sur myfreesport.fr

Lahcen Ahansal est bien le roi du désert. L'enfant du pays a remporté, samedi, dans son désert marocain, une dixième breloque dorée sur le Marathon des Sables. " Celle-ci est ma meilleure. Je n'ai jamais été aussi en forme ", a-t-il admis. Une semaine de rêve pour le Marocain, devenu papa le 26 mars. Sa victoire a été marquée par la classe. Lahcen Ahansal a fait la différence dans la plus longue étape de l'épreuve, celle de 70km disputée en continue, mercredi et et jeudi. Il a alors distancé tous ses rivaux, volant sur le sable que d'autres ont eu tant de difficulté à dompter.



Cette 22e édition du MARATHON DES SABLES verra s’affronter des compétiteurs de haut niveau dans toutes les catégories.
Le point sur les principaux concurrents français, qui devront faire face aux favoris logiques, les frères AHANSAL, Marco OLMO, ...

Chez les hommes ...
L'élite du marathon français sera représentée par Dominique Chauvelier, 3 fois Champion de France. Philippe REMOND, 2 fois Champion de France sur les 42,195 km, 9 victoires au Marathon du Médoc, récent vainqueur de la Saintélyon sur une distance de 68 km et une récente expérience du désert qui lui sera bien utile pour sa première participation au MDS. Gros outsider !

Du côté des femmes ...
Géraldine Courdesses (F), gagnante de l’édition 2006 va tenter de rééditer son exploit en mars prochain. Laurence Fricotteaux (F) n’a pas l’expérience du désert, mais elle ne vient pas faire de la figuration. Elle peut devenir la révélation féminine de l’édition 2007. Vice championne de France des 100 km, 2e aux Championnats d’Europe en juin 2006 en 7H59, 5e aux Championnats du Monde le 08 octobre dernier en 7H45
47 femmes - 266 hommes
Le plus jeune, 20 ans LAW KOUNE Sylvain (F-198)
Le plus agé, 74 ans LELOUARN Joseph (F-75) et ce sera son 5e MDS
  ---> Retour sur le MDS 2006  

Le Marocain Lahcen Ahansal a décroché la 21è édition du Marathon des Sables, organisée du 9 au 15 avril sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, portant à neuf le nombre de ses victoires dans cette compétition extrême.
Lahcen, 34 ans, s'est même offert le luxe de remporter la sixième et dernière étape disputée entre Kourci Dial Zaïd à Merzouga (625 km au sud de Rabat). Il a remporté l'épreuve en 17 h 14 mn. Le Jordanien Salameh Al Aqra, est arrivé deuxième à 34 minutes de Lahcen.
Cette victoire marque également une décennie de mainmise des frères Ahansal sur cette compétition. Lahcen a remporté neuf éditions, dont huit successivement (1997, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005 et 2006), alors que Mohamad avait été sacré champion en 1998.
Cette édition, dont le coup d'envoi a été donné dimanche dernier, a été largement marquée par un nombre important d'abandons, dus, selon les organisateurs, à des conditions climatiques exceptionnelles caractérisées par des taux importants d'humidité et des tempêtes de sables qui ont accompagné la course depuis son début.

Samedi 15 Avril 2006 - 6ème étape - KOURCI DIAL ZAÏD --> MERZOUGA soit 11,8 km

Déroulement de l'étape : 585 coureurs au départ, soit 146 abandons depuis le départ !
pas de point de contrôle mais dunes de Merzouga, les plus grandes dunes du Maroc ...
Hommes - Classement Général Final
1. Lahcen Ahansal (Maroc) 	17h 14mn 
2. Salameh Al Aqra (Jordanie) 	à 34mn
3. Abderrahmane Maliki (Maroc) 	à 1h 10mn
4. AHANSAL Mohamad (Maroc) 	à 1h 27mn
5. AKHDAR Lhoucine (Maroc) 	à 1h 41mn

Femmes - Classement Général Final
1 COURDESSES Géraldine (France) 	26h 33mn
2 DI VITO Lorena (Italie) 		27H 34mn
3 BERTOLINO Alessia (Italie) 		28H 17mn
4 DIDI Touda (Maroc) 		28H 47mn

  Lire les communiqués de presse complets sur le site officiel  

1986 : 23 pionniers-aventuriers s'élancent de Zagora pour participer au premier Marathon des Sables qui va devenir, au fil des ans et des exploits une épreuve de renommée internationale que tous les amateurs de l'effort physique de longue durée rêvent d'inscrire à leur "palmarès", en disant "Je l'ai fait !", à l'image du grand Raid de la Réunion.

Au mois de janvier, les concurrents ayant obtenu le précieux dossard, approchent à grands pas du rêve qui les habite depuis si longtemps. C’est la période des derniers réglages où le choix du matériel devient crucial. Sacs à dos, chaussures et aliments lyophilisés doivent être testés avec minutie. Combien de barres par jours ? Quelle quantité de boisson énergétique emporter ? Doit-on prévoir à manger pour le midi ? Faut-il avoir des vêtements de rechange ? Marathon des Sables

Dieu que c’est difficile de faire son choix ! Ces préparatifs sont un avant-goût de la course et auront une grande importance lors de son déroulement. Toutefois, rien ne sert de s’inquiéter outre mesure car, si le MDS est une compétition de niveau international, il s’agit avant tout de se faire plaisir. Ceux qui ne jouent pas les premières places doivent garder cet état d’esprit et ne pas hésiter à emporter de quoi ravir le palais et améliorer le quotidien. Bloc-notes, livre, baladeur, appareil photo et autres petits objets d’agrément font partie du matériel parfois nécessaire pour vivre au mieux cette semaine d’efforts intenses. Bref, il faut dédramatiser et ne pas accorder plus d’importance qu’il ne faut au moindre détail.
Cette année encore près de 800 participants venant du monde entier vont se retrouver dans le désert marocain pour vivre leur passion. Cette simple constatation ne peut représenter la somme d’énergie demandée pour y parvenir. Pour être sur la ligne de départ, chaque concurrent aura dû franchir bien des étapes et garder une volonté de fer pour ne pas se décourager !

extrait du "Sahara News" de novembre 2004»

Timing Marathon des Sables 2007 :
  • juin 2006 : ouverture des inscriptions
  • 31 juillet 2006 : fin des réservations
  • 28 février 2007 : solde des inscriptions
  • 23 Mars 2007 : départ pour Ouarzazate, transfert bivouac
  • 24 mars : contrôles administratifs et techniques, journée d'acclimatation
  • du 25 au 31 mars : déroulement de l'épreuve
  • 31 mars : transfert, dîner et nuit hôtel à Ouarzazate
  • 1er avril : journée détente, déjeuner libre, remise des trophées, dîner et nuit hôtel
  • 02 avril : retour Ouarzazate / France

La 22° et prochaine édition du Marathon des Sables se déroulera du 23 Mars au 02 avril 2007
Haut de la page
Reco du site runraid.free.fr- Envoi mail
Si vous avez aimé ce site, vous 
pouvez le recommander à vos amis.
Il suffit de cliquer sur ce logo et de remplir les zones indiquées ...
               Merci.

Google
Web
Site runraid


Inscrivez-vous à la
lettre d'information

Pour rester au courant
de l'évolution du site

La météo de ce
les prévisions de
Météo France la carte des températures de ce jour sur ile de la Réunion
Bulletin météo complet
Carte cyclonique


de nombreuses photos téléchargeables 
pour vos fonds écran (Ile de la Réunion, 
Ile Maurice, Sri Lanka, sea, sun and sand...
 Fonds écran 

ReferencementCe site est listé dans la catégorie Sport : Sports extrêmes Dictionnaire
| Accueil | La Réunion  Vue du ciel | Météo | Cyclones | Volcan | Cirques de Mafate , Cilaos , Salazie | Photos Randonnées | Randonnées Réunion: Randos Espiègle , Courses montagne | Diagonale des Fous |  Marathon des Sables | Voyages Les stats du site | Fonds écran | Plan du site | Blog de runraid | Galerie photos Sport Réunion |